Animation, divertissement et événements en direct séduisent les plus jeunes à la télévision et sur les plateformes

Communiqué de presse
MIPJunior 2021

Le premier semestre 2021 marque un retour à une vie plus « normale » pour les enfants, comme pour leurs aînés. A l’occasion du MIPJunior, Glance analyse les grandes tendances qui traversent les programmes jeunesse cette année.

Si le sport et le divertissement séduisent particulièrement les jeunes téléspectateurs en 2021, l’animation reste leur genre préféré, avec des disparités dans certains pays où les programmes en live action demeurent très populaires.

En ouverture du MIPJunior, Avril Blondelot, Directrice Content Insight de Glance, déclare : « A côté des franchises à succès,  les nouvelles séries lancées cette année font apparaître plusieurs thématiques dans les contenus : l’adaptation de programmes digitaux à l’écran TV, un intérêt pour les sciences et la technologie ou au contraire pour le simple quotidien des enfants, la puissance des jeux et le pouvoir de l’inventivité, notamment auprès des tous petits ».

Les événements en direct et les divertissements trustent les tops

Selon le rapport Kids TV réalisé par Glance au premier semestre 2021, les jeunes téléspectateurs se sont joints à leurs parents pour assister au retour des événements en live, principalement à celui des grands rendez-vous sportifs. Ils ont massivement pris part à ces moments de rassemblement. Les événements en direct s’affichent ainsi à la première place des programmes les plus regardés par les enfants dans les 5 pays européens étudiés, et dans 4 pays sur 5, il s’agit de sport. Seul l’incontournable festival de Sanremo reste en tête du classement en Italie.

En deuxième position dans les tops, le divertissement attire également les enfants. En France et au Royaume-Uni par exemple, les enfants représentent respectivement 13% et 15% de l’audience du genre.

Candice Alessandra, Responsable d’études et de clientèle chez Glance, précise : « Les enfants regardent principalement la télévision en live. On note également que les programmes sont davantage regardés en famille. Au premier semestre 2021, dans les cinq pays européens étudiés, les enfants regardaient la télévision en moyenne 1h21 par jour. Avec cependant certaines disparités : les enfants passant plus de temps devant l’écran de TV dans le sud de l’Europe que dans le nord. »

L'animation fait toujours globalement rêver les plus jeunes

Parmi les émissions destinées aux enfants, l’animation représente les 2/3 des 20 programmes les plus regardés dans l’ensemble des pays étudiés. Par ailleurs, les héros favoris des plus jeunes comme Paw Patrol, Super Wings et Ricky Zoom sont majoritaires dans les tops nationaux.

Sur la deuxième marche du podium, les séries en live action (prises de vue réelles) pèsent en moyenne 15% des 20 meilleurs programmes dans chacun des pays étudiés. Elles devancent même l’animation en Italie et en Espagne avec The Thundermans et Henry Danger.

Enfin, plus de la moitié (51%) des 20 programmes les plus regardés sont importés. Suivent les productions nationales (33%) et les co-productions (16%). Au premier semestre 2021, la dynamique du marché a permis à 34 nouvelles émissions d’entrer directement dans les tops 20 nationaux ou dans les tops 3 par chaîne.

Sur les plateformes de SVoD, les enfants ont tendance à regarder les mêmes séries qu’à la télévision, en linéaire. Ainsi, que ce soient dans les familles allemandes, italiennes, espagnoles ou britanniques, les trois premières séries les plus regardées sur Netflix sont les mêmes franchises à succès qu’à la télévision : Peppa Pig, Teen Titans Go! et Paw Patrol.

En revanche, les succès locaux peuvent varier selon les pays, en particulier pour l’Allemagne et le Royaume-Uni. Le Royaume-Uni est ainsi le seul pays à compter des séries de live action dans son top 10 des programmes les plus regardés sur Netflix. En France, en Italie, en Allemagne et en Espagne, les séries d’animation japonaises s’affichent dans le haut du classement.

Tendances contenus 2021 : des inspirations digitales aux enjeux environnementaux, des jeux d’enfants à la science et aux courtes séries d’animation

Glance a identifié plusieurs tendances émergentes dans les programmes jeunesse ces 6 derniers mois.

La première consiste à transposer les héros du digital au petit écran, dans des émissions de divertissement ou des séries animées. Par exemple, The Moshaya Family Animation est la version animée en 13 épisodes d’un programme présent sur YouTube. Elle a été diffusée à la télévision en janvier 2021 aux Émirats arabes unis et la production développe des partenariats pour attirer d’autres communautés arabophones.

Adam Loves Adventure! est une série d’animation irlandaise mettant en scène Adam King, un petit garçon de six ans en fauteuil roulant, vu pour la première fois à The Late Late Toy Show et célèbre pour ses « câlins virtuels ».

Une autre tendance vise les jeunes férus de technologie, notamment pour répondre aux problématiques environnementales. C’est le cas de Pigsy Express, une série d’animation taïwanaise, se déroulant dans un monde futuriste où le personnage principal recherche des colis non livrés par les drones.

D’autres programmes se penchent tout simplement sur le quotidien des enfants. Rabalder, par exemple, est une fiction norvégienne qui met l’accent sur le passage à l’âge adulte d’un groupe d’enfants un peu sauvages, vivant à la campagne. De son côté, la série Gabby’s Farm montre à travers les yeux d’une petite fille de six ans la vie d’une ferme dans l’Ontario. Lancés au printemps 2021, les deux programmes ont augmenté de 50% la part d’audience des enfants sur leurs chaînes respectives.

Dans l’émission australienne The Wonder Gang, c’est la curiosité des enfants qui est mise en avant. Les jeunes participants doivent en effet présenter eux-mêmes leurs recherches sur des phénomènes scientifiques.

Les jeux télévisés plaisent en général beaucoup aux enfants. Don’t Unleash the Beast – un jeu qui se déroule dans un univers souterrain mythologique – le prouve puisqu’il est classé meilleur programme pour et par les enfants sur la chaîne britannique ITV.

Enfin, les programmes d’animation destinés aux plus petits rivalisent de créativité sur des séries courtes de moins de 10 minutes. La série Pip & Posy a été créée en mars 2021 sur Channel 5 au Royaume-Uni. Elle suit les aventures de Pip, un lapin, et Posy, une souris. Le programme a connu un grand succès et s'est classé premier chez les 4-15 ans dans le pays ce premier semestre. Autre exemple, My Little Heroes est une introduction aux figures historiques, à travers les yeux de deux jeunes frère et sœur. La série, diffusée sur Clan en Espagne, s’est appuyée sur des scénaristes du monde entier pour valoriser les figures historiques locales.

Pour consulter l'intégralité de ce communiqué, cliquez sur l'icône de téléchargement ci-dessous.

Téléchargements

Calcul d’intervalle de confiance à 95%

Taille de l'échantillon ou d'une cible dans l'échantillon

n =

Proportion observée dans l'échantillon ou sur une cible dans l'échantillon

p =

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

Test de significativité des écarts entre deux proportions

Permet d'évaluer si la différence entre 2 proportions est significative au seuil de 95%

Proportion

Taille de l'échantillon

Échantillon 1

%

Échantillon 2

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

En complément